http://docnum.info

Université de Lorraine
2 ter boulevard Charlemagne - 54052 Nancy Cedex
Tél: 03.54.50.38.80
Contact : fabrice.papy{at}univ-lorraine.fr











 

"A l'égard des enseignants-chercheurs, des enseignants et des chercheurs,
les universités et les établissements d'enseignement supérieur doivent assurer les moyens d'exercer leur activité d'enseignement et de recherche dans les conditions
d'indépendance et de sérénité indispensables à la réflexion et à la création intellectuelle."

Code de l'éducation - Article L123-9

 

Dernière mise à jour du site28 avril 2016


Actualités scientifiques récentes :

62e congrès - Innovation en bibliothèque : sociale, territoriale et technologique. Le 62e congrès de l'ABF se déroulera à Clermont-Ferrand du 9 au 11 juin 2016
Consulter le programme





Parution d'un nouveau numéro des Cahiers du Numérique (Vol. 11/4 - 2015) "Espace public numérique et participation politique" sous la direction de Gilles Brachotte et Alex Frame (Univ. de Bourgogne)
Consulter le sommaire





Parution de l'ouvrage "Digital Libraries. Interoperability and uses", Fabrice Papy , 152 pages, ISTE Editions-Elsevier, january 2016
The technological interoperability of digital libraries must be rethought in order to adapt to new uses and networks. Informative digital environments aimed at responding to heritage, cultural, scientific or commercial demands have taken over the global cyberspace and have redesigned the techno-informative landscape of the Web. However, while the technological models demonstrate their effectiveness and explain to a large extent the creation of digital libraries, archives and deposits, the subjacent concept of uses continues to cause debate. The information technologies used by heterogeneous digital libraries enable a technical interoperability of content. This is not enough to allow the adhesion of a public connected to very different information profiles and techniques. This book explores the avenues of a user-orientated interoperability where the questions of consultation interfaces and content description processes are studied.

Parution de l'ouvrage "Bibliothèques numériques. Interopérabilité et usages", Fabrice Papy (Coll. Systèmes d'information, web et société), 160 pages, ISTE Editions, novembre 2015
Pour toute entreprise, Internet est un Eldorado où l'investissement est minimal, le gain économique maximal, mais où la maintenance et l'évolutivité restent difficiles à garantir dans des coûts et des temps raisonnables. En parallèle à ces réalités de production qui illustrent la difficulté pour les entrepreneurs d'apprécier les qualités des technologies, cet ouvrage replace chacun des procédés traités dans leur contexte d'élaboration associé au World Wide Web Consortium (W3C). A partir de cas réels, il analyse l'utilisation des technologies Web et la façon dont l'imaginaire des entrepreneurs détermine les premières pierres d'applications Web. Les technologies du Web au défi de l'entreprise s'adresse aux étudiants inscrits dans des formations où la communication numérique tient une place importante. Il est un outil complet pour les entrepreneurs, les responsables de communication et les équipes Web pour décrypter le contexte d'exploitation effectif des plus fréquentes solutions logicielles du Web actuel.

APPEL A ARTICLES pour la revue "Les Cahiers du numérique" sur le thème "De la théorie à la pratique : la classification à facettes revisitée". Numéro thématique coordonné par Widad Mustafa El Hadi (Université Lille 3) et Michèle Hudon (Université de Montréal).
Date limite de remise des propositions (20-25 pages avec références bibliographiques) : 15 mars 2016.
La  tendance actuelle  vers  un accroissement  de l'interdisciplinarité appelle à la conception  de  nouveaux  systèmes d'organisation des connaissances (SOC) fondés sur une révision des principes qui sont à la base  des  SOC  disciplinaires  et  hiérarchiques  traditionnels.  L'approche  par  facettes  répond  à  cette  exigence.  Dans une classification à facettes, les sujets des documents ne sont plus représentés par un indice global  tiré  d'une  liste  existante,  mais  plutôt  par  une  combinaison  personnalisée  d'indices-concepts  (Maniez  1999, p.250).   (voir texte complet de l'appel, comité scientifique, axes, format, langues, parution, etc.)

APPEL A ARTICLES pour la revue "Les Cahiers du numérique" sur le thème "La visualisation des données". Numéro thématique coordonné par David Reymond (Université de Toulon).
Date limite de remise des propositions (20-25 pages avec références bibliographiques) : 31 janvier 2016.
La question de la visualisation est au cour de la pensée, de la philosophie occidentale et de la science. Elle est aussi  au  cour  des  pratiques  scientifiques  (Goody,  1979 ;  Hofstadter,  Dennett,  &  Henry,  1987)  et  de leurs écritures (Latour, 1993). Elle est aussi centrale - et ce d'autant plus à l'ère de la numérisation du signe - au sein des pratiques socio-cognitives en général, des pratiques communicationnelles en particulier. La visualisation de données  qui  s'impose  aujourd'hui  comme  instrument  d'interface  aux  données  massives  en  médiateur  ou traducteur,  et  dont l'herméneutique  modifierait  nos  pensées,  est  soutenue  par  une  étendue  applicative  sans précédent  (Bihanic,  2015).  Réservée  jusqu'à  peu  aux  sciences  expérimentales,  elle  s'ouvre  aujourd'hui  à l'ensemble  des  SHS  « pour  lesquelles  les  sciences  de  l'information  et  de  la  communication  possèdent un ensemble de ressources pour développer de multiples pistes de recherche » (Plantin, 2014).  (voir texte complet de l'appel, comité scientifique, axes, format, langues, parution, etc.)



Parution d'un nouveau numéro des Cahiers du Numérique (Vol. 13/2015) "Archives audiovisuelles et valorisation du patrimoine à l'ère du numérique" sous la direction de Tarek Ouerfelli (Univ. de la Manouba, Tunisie)
Consulter le sommaire





Parution d'un nouveau numéro des Cahiers du Numérique (Vol. 9, 3-4/2013) "Informations personnelles et intelligences numériques" sous la direction de Bénédicte Rey (Univ. de Technologie de Belfort-Montbéliard) .
Consulter le sommaire

Projet de recherche "COLLECTA : Actualisation numérique de la collection de François-Roger de Gaignières et création d'un CLOM pour les humanités numériques" , Programme Synergie, heSam Université
Ce projet, sous-tendue par une approche prospective et un souci d'innovation, vise à mobiliser les technologies numériques pour documentariser une partie de la collection de Gaignières et concevoir une méthodologie opérationnelle de création de Cours en Ligne Ouvert et Massif. L'objectif de cette recherche est d'accompagner la mutation profonde qui s'opère en ce moment dans la connaissance et qu'on a qualifiée d'émergence des « humanités numériques ». Effectivement, comme l'invention de l'écriture ou de l'imprimerie a bouleversé la conception de l'homme par un nouveau rapport au savoir, le numérique entraîne une redéfinition de la finalité des connaissances et de leur diffusion qui aura de grandes conséquences ; ce ne sont pas seulement les usages et les instruments de recherche qui sont modifiés, mais bien - par-delà l'illusion démocratique, certes sympathique, de l'accès de tous à tout - la signification même des recherches scientifiques.

Parution de l'ouvrage "Les technologies du web au défi de l'entreprise" , Fabrice Papy & Dominique Sansonetti, (Coll. Management & Informatique), 254 pages, Hermes-Lavoisier, mai 2014.
Pour toute entreprise, Internet est un Eldorado où l'investissement est minimal, le gain économique maximal, mais où la maintenance et l'évolutivité restent difficiles à garantir dans des coûts et des temps raisonnables. En parallèle à ces réalités de production qui illustrent la difficulté pour les entrepreneurs d'apprécier les qualités des technologies, cet ouvrage replace chacun des procédés traités dans leur contexte d'élaboration associé au World Wide Web Consortium (W3C). A partir de cas réels, il analyse l'utilisation des technologies Web et la façon dont l'imaginaire des entrepreneurs détermine les premières pierres d'applications Web. Les technologies du Web au défi de l'entreprise s'adresse aux étudiants inscrits dans des formations où la communication numérique tient une place importante. Il est un outil complet pour les entrepreneurs, les responsables de communication et les équipes Web pour décrypter le contexte d'exploitation effectif des plus fréquentes solutions logicielles du Web actuel.

Parution de l'ouvrage "La recherche d'information dans les environnements numériques" , Jérôme Dinet, (Coll. Systèmes d'information, Web et Informatique ubiquitaire), 134 pages, ISTE Editions, avril 2014.
Au-delà des contraintes technologiques, de bande passante ou d'algorithmes, la recherche d'information est avant tout une question humaine. Que ce soit pour apprendre, communiquer, se divertir ou se déplacer, nous disposons d'un ensemble de solutions technologiques toujours plus performantes, plus rapides et plus mobiles. Mais si les découvertes techniques et technologiques ne cessent de progresser, les principaux facteurs expliquant les échecs relèvent de facteurs humains. Cet ouvrage traite de la recherche d'information dans les environnements numériques sous l'angle de la psychologie ergonomique, focalisée sur l'humain, ses comportements, ses besoins, ses attentes, ses limites et ses processus mentaux. Il analyse les principaux modèles conceptuels et propose plusieurs exemples d'études centrées-usagers afin de comprendre quels sont les intérêts de cette voie alliant ergonomie et psychologie.

Parution de l'ouvrage "Formation à distance" , Cathia Papi, (Coll. Systèmes d'information, Web et Informatique ubiquitaire), 284 pages, ISTE Editions, janvier 2014.
Dans un monde en rapide évolution, les individus sont invités à se former tout au long de leur vie, quelle que soit leur situation. Bénéficiant des avancées technologiques, les offres de formation à distance ou de e-learning, qui ne cessent de se multiplier, apparaissent comme des voies privilégiées vers cet apprentissage permanent. Alors que la technologie semble maîtrisée, la dimension humaine de ces dispositifs de formation est source de nombreuses interrogations. Cet ouvrage analyse la création et le fonctionnement d'un campus numérique permettant la préparation du diplôme d'accès aux études universitaires en ligne. S'intéressant conjointement à la conception du dispositif, aux motifs d'engagement et aux pratiques instrumentées mises en ouvre, cette recherche nous amène au cour des changements institutionnels et individuels. Considérant l'action de formation comme une transformation, l'analyse des interactions et histoires de vie des apprenants et formateurs fait ressortir les liens entre construction identitaire et pratiques de formation.

Parution de l'ouvrage "La cartographie numérique" , Jean-Christophe Plantin, (Coll. Systèmes d'information, Web et Informatique ubiquitaire), 176 pages, ISTE Editions, février 2014.
L'accès aux cartes numériques sur les réseaux s'accompagne de nouvelles manières de les créer et de les utiliser, qui nous invitent à nous interroger sur la définition même d'une cartographie. Cet ouvrage vise à caractériser la carte numérique en ligne par rapport à ses formes précédentes, à travers son ouverture à de nouvelles professions et de nouveaux publics, mais également en fonction des modes d'approvisionnement en données spécifiques au Web. Agrémenté d'un cas d'étude sur l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima, il précise l'utilisation de cartes lors d'une situation de crise environnementale et informationnelle à travers la mobilisation d'un public en ligne. Cette analyse en deux temps révèle alors la nature hybride de la carte, à la croisée de la science et du politique.

Parution d'un nouveau numéro des Cahiers du Numérique (Vol. 9, 3-4/2013) "Ritualités numériques" sous la direction de Pascal Lardellier (Univ. Bourgogne) .
Consulter le sommaire



Parution d'un nouveau numéro des Cahiers du Numérique (Vol. 9, 2/2013) "Instabilité et permanence des usages numériques" sous la direction de Geneviève Vidal (Univ. Paris 13) .
Consulter le sommaire



Parution d'un nouveau numéro des Cahiers du Numérique (Vol. 9, 1/2013) "Données publiques. Accès et usages" sous la direction de Joumana Boustany, Jean-Pierre Chamoux (Univ. Paris Descartes) .
Consulter le sommaire



Parution de l'ouvrage "Recherches ouvertes sur le numérique" , Fabrice Papy, (Traité Sciences et Techniques de l'Information), 319 pages, Hermes-Lavoisier, juin 2013.
En quelques années, les organisations publiques et privées ont imposé à leurs salariés une grande conversion numérique au nom de la performance économique et de l'optimisation des ressources et des moyens. Ce diktat technologique a été massivement plébiscité par les individus eux-mêmes qui ont volontairement intégré ce processus de numérisation à leurs activités personnelles, socialisantes et ludiques. Malgré les études menées ces dernières années en sciences humaines et sociales, confirmant la persistance de fossés numériques, l'émergence de situations de non-usages volontaires et le risque d'avènement d'une société du contrôle, la transformation numérique sociétale apparaît réellement irréversible. Ce nouvel ordre numérique engendre de nouvelles recompositions en matière de communication et de gouvernance au sein des organisations, des changements radicaux dans les relations sociales, des logiques de flux, d'instantanéité, d'immédiateté et d'interopérabilité, etc., et s'avère d'une grande richesse pour la Recherche en Sciences Humaines qui découvre dans cet univers numérique, de nouveaux objets d'étude que cet ouvrage invite à découvrir.

Parution d'un nouveau numéro des Cahiers du Numérique (Vol. 8, 4/2012) "Préservation d'artéfacts culturels numériques" sous la direction de Catherine Gastavino, Guillaume Boutard (Univ. McGill) .
Consulter le sommaire



Parution d'un nouveau numéro des Cahiers du Numérique (Vol. 8, 3/2012) "Valorisation des corpus numérisés" sous la direction de Emmanuelle Chevry Pébayle (Univ. de Strasbourg) .
Consulter le sommaire



Parution de l'ouvrage "De la presse à Internet : La parité en question" , Virginie Julliard, Hermes-Lavoisier, (Coll. Traitement de l'information dirigée par Fabrice Papy), 286 pages, novembre 2012.
Comment une revendication féministe telle que la parité est-elle médiatisée ? Cet ouvrage expose le rôle joué par les médias dans la construction du problème de la sous-représentation des femmes en politique, dans l'orchestration du débat public et dans la sanction de l'action publique que ce problème suscite. Il établit les liens entre la manière dont le débat sur la parité s'est déroulé et la construction du genre en politique et étudie l'influence des dispositifs de communication sur cette dernière. De la presse à Internet : la parité en questions s'appuie sur une analyse de corpus variés (presse d'information générale, presse féminine, monographies autobiographiques ou sites web de campagne) pour étudier le déploiement de la parité dans l'espace public. Il considère à la fois les aspects langagiers, sociaux et techniques de ce déploiement.

Parution d'un nouveau numéro des Cahiers du Numérique (Vol. 8, 1-2/2012) "Recherche collaborative d'information" sous la direction de Jérôme Dinet (Univ. de Lorraine) .
Consulter le sommaire

Colloque ASA-SHS organisé par l'Equipe Sémiotique Cognitive et les Nouveaux Médias (ESCoM) de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme (FMSH) "La publication et la diffusion en ligne de corpus audiovisuels", Paris, les 18 et 19 décembre 2012. Consulter le programme

Parution de l'ouvrage "La science de l'information : Origines, théories et paradigmes" , Fidelia Ibekwe-SanJuan, Hermes-Lavoisier, (Coll. Traitement de l'information dirigée par Fabrice Papy), 261 pages, octobre 2012.
Cet ouvrage de synthèse sur les fondements théoriques et épistémologiques de la science de l'information répond à trois questions : - existe-t-il une science de l'information à part entière ? - comment se définit l'information, objet de cette science ? - y a-t-il une spécificité française de la science de l'information ? Ce livre compare les chemins parcourus par la science de l'information en France et dans le reste du monde. Il contextualise cette évolution à l'aune d'une diversité d'inscriptions disciplinaires. L'enjeu de la science de l'information est de concilier l'approche réaliste de la connaissance, l'approche individualiste des sciences cognitives et l'approche collectiviste où les domaines sont façonnés et les comportements sont modulés par les environnements, les cultures et les construits sociaux partagés. Cette étude sera utile à tous les chercheurs, étudiants et professionnels désirant approfondir leurs connaissances sur les fondements théoriques de la science de l'information.

Parution de l'ouvrage "Analyse des contenus audiovisuels : Métalangage et modèles de description" , Peter Stockinger, Hermes-Lavoisier, (Coll. Traitement de l'information dirigée par Fabrice Papy), 380 pages, septembre 2012.
L'enjeu majeur pour les bibliothèques et archives numériques d'aujourd'hui est de permettre à tout usager une appropriation active de leurs fonds textuels et plus particulièrement audiovisuels. L'appropriation active implique l'adaptation des données audiovisuelles aux besoins et intérêts spécifiques d'un utilisateur ou d'un groupe d'utilisateurs. Analyse des contenus audiovisuels propose une étude du métalangage de description. Cet ensemble de modèles fonctionnels est un outil sémantique nécessaire à l'analyse concrète et personnelle d'un corpus de textes audiovisuels documentant l'univers du discours d'une archive audiovisuelle. Cet ouvrage dresse en premier lieu le cadre théorique et méthodologique de référence qui est celui de la sémiotique du texte audiovisuel. Les deux parties suivantes développent d'une manière détaillée et concrète, le travail de l'analyste d'un corpus audiovisuel à l'aide d'un métalangage de description. Enfin, les différents éléments métalinguistiques qui le composent sont analysés.

Parution de l'ouvrage "La vie privée à l'ère du numérique " , Bénédicte Rey, Hermes-Lavoisier, (Coll. Traitement de l'information dirigée par Fabrice Papy), 297 pages, septembre 2012.
La démocratisation de l'informatique, puis des usages de l'internet, de la téléphonie mobile, ou plus récemment d'autres objets communicants génèrent une profusion de traces numériques gardant en mémoire les actions des usagers. Approuvé par certains qui y voient l'opportunité d'améliorer la sécurité publique, la relation marchande ou encore leur propre confort quotidien, ce constat fait craindre à d'autres l'avènement d'une société de la surveillance érodant le respect de la vie privée. Cet ouvrage étudie la notion d'espace privé à l'ère du numérique. Il montre comment les changements technologiques, de services et d'usages redéfinissent l'acceptation traditionnelle de la vie privée fondée sur des normes, et comment, en complément du dispositif normatif existant, des modalités de régulation appropriables par les individus sont envisagées.

Parution d'un nouveau numéro des Cahiers du Numérique (Vol. 7, 3-4 2011) "Empreintes de l'hypertexte. Rétrospective et évolution" sous la direction de Caroline Angé (Univ. Grenoble 3) .
Consulter le sommaire



Parution de l'ouvrage "La sociologie des usages : continuités et transformations " , coordonné par Geneviève Vidal, Hermes-Lavoisier, Traité des Sciences et Techniques de l'Information, 251 pages, septembre 2012.
Interroger la sociologie des usages, dans un contexte d'intensification des technologies de l'information et de la communication et de banalisation des études d'usages, souvent réduites à l'accumulation de données chiffrées ou qualitatives, malgré la richesse des travaux, tel est l'objectif de cet ouvrage. Ce champ de recherche a produit des connaissances tant sur l'appropriation sociale des innovations techniques, sur les détournements, contournements, que sur l'insertion de nouveaux usages dans les pratiques préexistantes et leurs significations. L'ambition de l'ouvrage, qui rassemble des chercheurs auscultant les enjeux scientifiques, politiques, économiques et les pratiques numériques, est de poser les éléments d'un débat sur la recherche contemporaine sur les usages. Une mise à distance de la notion d'usage, une réflexion critique relative aux méthodologies et à l'approche socio-politique sont ainsi engagées. Grâce aux regards des huit contributeurs, Dominique Carré, Éric George, Guillaume Latzko-Toth, Françoise Massit-Folléa, Florence Millerand, Christian Papilloud, Françoise Paquienséguy, Geneviève Vidal, l'invitation à poursuivre le débat sur la sociologie des usages, en termes de continuités et de transformations, ouvre sur des perspectives de recherche sur les usages des TIC.



Parution de l'ouvrage "Les archives audiovisuelles : description, indexation et publication" , coordonné par Peter Stockinger, Hermes-Lavoisier, Traité des Sciences et Techniques de l'Information, 320 pages, septembre 2011.
Ce livre propose une introduction méthodologique, pratique et technique à l'analyse de corpus audiovisuels dans le cadre d'un projet de numérisation/diffusion d'un patrimoine de connaissances. Il présentera, plus particulièrement un environnement de travail composé d'une part d'outils informatiques pour la segmentation, la description/indexation et la publication en ligne de corpus audiovisuels ainsi que, d'autre part, un métalangage (une ontologie de domaine) pour segmenter, décrire et publier de ressources audiovisuelles.



Parution de l'ouvrage "Nouveaux usages des archives audiovisuelles numériques" , coordonné par Peter Stockinger, Hermes-Lavoisier, Traité des Sciences et Techniques de l'Information, 304 pages, septembre 2011.
Ce livre présente une série d'expérimentations relatives à la constitution, publication, et diffusion de patrimoines audiovisuels culturels ou scientifiques. Les principaux points discutés dans ce livre sont : l'analyse (sémiotique) et l'interprétation, la publication et/ou la republication (i.e. le repurposing) de corpus audiovisuels, la diffusion et le partage de contenus audiovisuels dans le cadre des médias sociaux et du web 2, le traçage des usages de contenus audiovisuels sur le web ainsi que la constitution et l'exploitation d'archives audiovisuelles dédiées à des patrimoines culturels circonscrits.

Parution de l'ouvrage "La communication scientifique et le numérique", Guylaine BEAUDRY, Hermes-Lavoisier, Collection Traitement de l'information, 328 pages, août 2011.
La révolution numérique donne lieu à des interprétations et des perceptions qui ébranlent plusieurs fondements du monde éditorial et de l'activité intellectuelle en général. Se côtoient pêle-mêle les débats autour d'une éventuelle disparition du livre, de la fin de la civilisation de l'imprimé, de la gratuité de l'accès à la connaissance, du contrôle des marchés éditoriaux, du morcellement de la lecture ou de la fragmentation de la pensée. La "chaîne du livre" s'est transformée en réseaux multipolaires. De nouveaux acteurs qui n'existaient pas dans le circuit du livre imprimé (Amazon, Google, etc.) apparaissent. D'autres disparaissent ou sont mis au défi du passage au numérique. La librairie n'intervient plus dans la médiation de la revue numérique, la bibliothèque n'assure plus la préservation à long terme de la production éditoriale numérique. Ancré dans l'histoire de l'édition scientifique, La communication scientifique et le numérique dévoile les enjeux du numérique. Il analyse les mutations sociales, économiques et organisationnelles des champs éditoriaux scientifiques du livre et de la revue.

Parution de l'ouvrage "Stratégies numériques : patrimoine écrit et iconographique", Emmanuelle CHEVRY, Hermes-Lavoisier, Collection Traitement de l'information, 272 pages, juin 2011.
Les possibilités de reproduction et de stockage de l'information offertes par des progrès technologiques toujours croissants améliorent considérablement la transmission de notre patrimoine écrit et iconographique. La numérisation permet de coder ce bien culturel (texte, image ou son) pour le reproduire et le diffuser sur les réseaux. Cet ouvrage analyse l'usage fait par les bibliothèques des technologies de l'information et notamment d'Internet pour une sauvegarde et une valorisation de leur patrimoine. Il dresse un état des lieux quantitatif et qualitatif de l'activité de numérisation et présente les nombreuses sources disponibles pour ce travail (enquêtes et outils de pilotage), soulignant à la fois leurs réussites et leurs limites. Stratégies numériques met en évidence les atouts dont disposent les bibliothèques pour offrir des services numériques. Il présente également une analyse des contraintes techniques, juridiques et institutionnelles liées à la numérisation.

Parution de l'ouvrage "Linguistique et recherche d'information : la problématique du temps", Delphine BATTISTELLI, Hermes-Lavoisier, Collection Traitement de l'information, 244 pages, avril 2011.
L'intégration d'une composante d'analyse temporelle des textes à des systèmes de recherche d'information (RI) demeure un véritable défi. Linguistique et recherche d'information dresse un état des lieux des types de besoins adressés en RI en les positionnant vis-à-vis des enjeux théoriques qu'ils recouvrent sur le plan linguistique. Soulignant les apports, d'un point de vue méthodologique, de travaux menés notamment dans le cadre de la linguistique énonciative, de la linguistique textuelle et de l'analyse du discours, cette étude propose d'ouvrir des pistes de réflexion sur l'accès au contenu informationnel des textes. Analysant les contours à la fois théoriques et applicatifs du champ d'investigation "temps", tel qu'il s'exprime dans les textes, Linguistique et recherche d'information présente une mise en perspective explicite de la problématisation temporelle en recherche d'information, en linguistique et dans le domaine du traitement automatique des langues.

Parution d'un nouveau numéro des Cahiers du Numérique (Vol. 6, n°4/2010) "Piloter l'entreprise à l'ère du numérique" sous la direction de Franck Debos (Univ. de Nice Sophia Antipolis) .
Consulter le sommaire



Parution d'un nouveau numéro des Cahiers du Numérique (Vol. 6, n°3/2010) "Organisation des connaissances et web 2.0. De l'organisation hiérarchique centralisée à l'organisation sociale distribuée" sous la direction de Widad Mustafa el Hadi (Univ. Lille 3) et Michèle Hudon (Univ. de Montréal/EBSI).
Consulter le sommaire

Parution de l'ouvrage "La recherche d'information en contexte. Outils et usages applicatifs " , coordonné par Luc GRIVEL, Hermes-Lavoisier, Traité des Sciences et Techniques de l'Information, 276 pages, février 2011.
Les nouvelles architectures informatiques et les évolutions récentes des technologies de l'information tendent à entrainer un décloisonnement progressif des systèmes d'information et amènent à chercher à concevoir des systèmes de recherche d'information plus intelligents, plus démocratiques, plus respectueux de leurs utilisateurs. Comment relier des systèmes existants et des contenus jusqu'alors autonomes ? Comment garantir la cohérence des résultats, la sécurité et la confidentialité des accès aux contenus? Comment définir et prendre en charge le contexte de l'utilisateur (son profil, la tâche à accomplir, les connaissances concernées, l'application utilisée, etc) pour mieux assister celui-ci durant le processus de recherche d'information ? La complémentarité des expériences des contributeurs de cet ouvrage permet, en neuf chapitres, d'aborder l'ensemble de ces questions et de dresser un panorama des techniques en action (ontologies, taxonomies, raisonnement à partir de cas, traitement du langage naturel, classification incrémentale, etc.) et de leur impact sur les usages, dans le cadre d'applications et de projets de recherche touchant à la sphère professionnelle, privée ou publique, dans des secteurs d'activité variés (énergie, santé, tourisme, édition, veille technologique, etc.).

Parution de l'ouvrage "L'ergonomie des objets et des environnements physiques et numériques" , coordonné par Jérôme DINET et Christian BASTIEN, Hermes-Lavoisier, Traité des Sciences et Techniques de l'Information, 330 pages, février 2011.
Cet ouvrage présente des travaux récents et inédits de plusieurs experts en ergonomie dans des domaines et secteurs volontairement très variés. En effet, quel est le point commun entre une chaise, un mode d'emploi, la signalétique dans un bâtiment, un instrument médical, un outil pour le travail collaboratif, un jeu vidéo, un outil d'aide à la planification scolaire, ou encore une interface informatique pour les déficients visuels ? D'une part, il s'agit d'objets, de matériels et d'environnements que nous rencontrons ou pouvons rencontrer quotidiennement. D'autre part, derrière le simple "artefact", se trouvent des procédures, des contextes et des activités qui lui sont rattachés et qu'il convient donc de comprendre. Dans cet ouvrage, nous défendons la double idée suivante : l'ergonomie doit être au service de tous les usagers , l'ergonomie doit avoir pour principale fonction de faciliter notre existence et, en premier lieu, notre vie quotidienne.

Parution de l'ouvrage "Evolutions sociotechniques des bibliothèques numériques" , coordonné par Fabrice PAPY, Hermes-Lavoisier, Traité des Sciences et Techniques de l'Information, série Environnements et services numériques d'information, 206 pages, décembre 2010.
Le développement de bibliothèques numériques à travers le monde témoigne de la maturité technologique de ces dispositifs documentaires sophistiqués. Destinées à un large public dont les profils informationnels sont délicats à saisir, elles se confrontent aux usages en perpétuelle évolution des TIC. Les internautes disposent désormais d'espaces numériques hybrides où le rapport virtuel/réel est revisité. Les sites de réseaux sociaux recensant plusieurs millions de membres et les plates-formes de partage (photos, vidéos) voient se développer des usages fondés sur la participation et le contributif au sein de communautés virtuelles. C'est dans ce contexte où technologies du numérique et activités sociales s'amalgament, s'amplifient et se nourrissent mutuellement, produisant des fonctionnements inédits, qu'apparaissent ces bibliothèques numériques essentiellement technologiques. Cet ouvrage rassemble quelques pistes de réflexion sociotechniques, qu'il serait souhaitable de garder à l'esprit dans tout projet de bibliothèque numérique afin d'éviter que ces coûteuses machines technodocumentaires, au service de l'information et de la connaissance, et à l'usage de tous, ne soient reléguées au rang de dépôts numériques, extensions méconnues des usagers des bibliothèques traditionnelles..

Parution d'un nouveau numéro des Cahiers du Numérique (Vol. 6, n°2/2010) "Appropriation des nouveaux espaces numériques" sous la direction de Bruno Hénocque et Lise Vieira.
Consulter le sommaire



Parution de l'ouvrage "Communication et délibération : enjeux technologiques et mutations citoyennes", Laurence MONNOYER-SMITH, Hermes-Lavoisier, Collection Document, réseaux et design, 270 pages, décembre 2010.
Dans un contexte politique de crise de la représentation et de défiance des citoyens vis-à-vis des élites, comment penser une communication démocratique ? Réinventer de nouvelles médiations politiques suppose de reconsidérer le rôle du citoyen en lui reconnaissant une part plus active dans les processus de prise de décision. Cette aspiration à la participation se manifeste aujourd'hui à travers des dispositifs délibératifs variés recourant notamment aux technologies de l'information et de la communication. Cet ouvrage propose d'explorer ces nouvelles formes de médiation politique à l'aune des théories habermassiennes de la délibération. En sortant de l'opposition stérile entre technique et culture, il montre que les nouveaux " objets politiques " sont les symptômes d'une revendication expressive et participative qu'il reste encore à intégrer dans nos systèmes représentatifs. Comment, dès lors, capter ces revendications émergentes, les agréger et les organiser dans des dispositifs de débat publics variés ? Tels sont les enjeux traités dans cet ouvrage.

Parution d'un nouveau numéro des Cahiers du Numérique (Vol. 6, n°1/2010) "Du web 2.0 au concept 2.0" sous la direction de Luc Quoniam et Patrick Zimbardo.
Consulter le sommaire

2 juillet 2010 : Journée d'étude académique et professionnelle "Architectures Numériques d'Informations. Usages, Contenus, Technologies".
Les présentations des conférenciers sont disponibles au format PDF. Consultez le programme des conférences
Co-organisée par "Document numérique & Usages" et le Service Commun de Documentation de l'Université d'Artois. Cette journée est accueillie par l'IESA Multimédia, école des métiers du Numérique dans ses locaux situés en plein coeur de Paris (5 rue Saint-Augustin, 75002). Pendant cette journée, conférences et ateliers techniques seront proposés en parallèle.
Cette journée d'étude s'inscrit dans l'esprit des missions de service public de l'Enseignement Supérieur notamment en matière de valorisation des résultats de la recherche et de diffusion des connaissances scientifiques. De ce fait, les 7 conférences et les ateliers techniques de cette journée sont gratuits et en libre d'accès pour tous les auditeurs.
Conférenciers: C. Fluhr (Cadège), A. Ciacca (Orange Labs), B. Hénocque (Université du Havre), B. Michon (UOH), L. Grivel (Univ. Paris 1), C. Scopsi (INTD), M. Maisonneuve (ToscaConsultants).
Ateliers: ENI Editions, CAIRN, CLEO/CNRS, Datec Lavoisier, NecPlus, ...
Plus d'informations...: Thématique de la journée, résumé des conférences, description des ateliers, formulaires d'inscription, accès, horaires, etc.

Parution de l'ouvrage "Hypertexte et processus cognitif : enjeux pour l'apprentissage" , Stéphane SIMONIAN, Hermes-Lavoisier, Collection Traitement de l'information, 259 pages, mai 2010.
L'hypertexte est un instrument sémantique qui permet de concrétiser les cheminements de la pensée. Donnant du sens à un ensemble de liens textuels, la machine relit physiquement des textes sous la forme d'un réseau alors que l'humain indique les chemins pertinents parmi un ensemble de trajets possibles. S'intéresser à l'hypertexte, c'est explorer le raisonnement humain, le processus subjectif qui peut être à la fois spécifique (associations d'idées et connaissances liées à notre histoire) et commun (notre culture). Hypertexte et processus cognitif propose une étude des différents enjeux liés à l'hypertexte tant du point de vue de la conception d'un environnement informatique d'apprentissage (scénario), que de la construction des connaissances, du développement de la pensée et de l'appropriation des savoirs (processus cognitifs).

Parution de l'ouvrage "TIC et développement socio-économique : enjeux et pratiques" , Alain Kiyindou, Hermes-Lavoisier, Collection Traitement de l'information, 210 pages, mai 2010.
Le développement, entendu comme amélioration des capacités de l'homme ou des conditions sociales, économiques, politiques et culturelles, est de plus en plus pensé au regard de ce que les TIC peuvent y apporter. S'appuyant sur l'histoire des médias au service du développement et sur les dispositifs technologiques développés à cet effet, cet ouvrage propose d'identifier les facteurs favorisant ou non l'appropriation du lien social, de la démocratie, de l'égalité des genres, de la lutte contre la pauvreté ou du développement agricole. L'un des fils conducteurs de TIC et développement socio-économique est de ne pas dissocier les aspects techniques de leurs applications. Étudier les usages pratiques et les applications des TIC dans les pays du Sud, c'est faire apparaître les autres éléments contextuels ou conjoncturels qui peuvent amoindrir ou annuler leurs effets. C'est également comprendre les processus dans lesquels s'insèrent ces applications en tenant compte des contraintes.

Parution de l'ouvrage "Intelligence économique et problèmes décisionnels" coordonné par Amos DAVID, Hermes-Lavoisier, Traité STI, série Environnements et services numériques d'information, 370 pages, mai 2010.
Il est indispensable quand on veut développer un travail de recherche, d'enseignement ou d'application de la Veille Stratégique ou de l'Intelligence Économique d'avoir une vision stratégique du problème et donc la transversalité nécessaire. Le rôle de la culture, que ce soit à partir de la formation d'un spécialiste ou en ce qui concerne un pays ou une région, est fondamental. Il introduit en fait des biais dans l'interprétation des résultats. De ce fait même si un arsenal de méthodes d'analyse est mis en place le résultat final risque d'être erroné. C'est ainsi que le groupe d'experts, soutenu par le CNRS dès 2007, regroupe des travaux de recherche par les membres des équipes de recherche impliquées portant sur l'intelligence économique dans la résolution de problème décisionnel. Les contributions dans cet ouvrage portent sur les aspects de modèle, de méthodes et d'outils pour l'intelligence économique.

Parution de l'ouvrage "Intelligence compétitive 2.0" coordonné par Luc QUONIAM et Arnaud LUCIEN, Hermes-Lavoisier, Traité STI, série Environnements et services numériques d'information, 411 pages, février 2010.
Le récent concept "2.0", conséquence du "Web2.0", évoque l'apparition d'un nouveau modèle, émancipé du web, qui trouve des applications dans l'ensemble des domaines de l'activité sociale : management, innovation, éducation, organisation, territoire etc. Cet ouvrage considère les implications du changement de paradigme pour l'intelligence compétitive, économique et territoriale appliquée à l'innovation, à la création de valeur et à la valorisation des territoires. L'intelligence compétitive trouve dès lors dans le "2.0" et ses valeurs : perpetual beta, user generated contents, horizontalité des rapports sociaux etc, une légitimité renouvelée. Cet ouvrage, recueillant les contributions d'experts internationaux témoigne de l'hétérogénéité et de la richesse des approches possibles. Il contribue de façon tout à fait inédite, à évaluer l'impact du 2.0 par des exemples concrets, tout en analysant les modèles théoriques permettant au lecteur de développer dans d'autres contextes les cas de succès décrits.

Depuis le 1er janvier 2009, le portail des revues des Sciences Humaines et Sociales CAIRN accueille "Les Cahiers du Numérique". La revue rejoint la discipline des Sciences de l'Information. Le site http://lcn.revuesonline.com géré par LAVOISIER SAS continue d'exister et demeure le lieu de lancement des appels à communications.
Accès direct à la revue LCN sur CAIRN

Parution de l'ouvrage "Transformations dans les marchés de l'énergie", Cathy DUBOIS, Hermes-Lavoisier, Collection Document, réseaux et design social, 234 pages, décembre 2009.
La construction du marché européen de l'énergie marque pour EDF la fin du monopole. Contrainte de transformer son organisation entre 2004 et 2007, l'entreprise éprouve les limites d'une conduite du changement classique. Une alerte lancée par un DRH donne naissance au Projet résidentiel du nom de l'équipe qui coordonnera les différents projets préparant chez EDF l'ouverture à la concurrence du marché des particuliers. Transformations dans les marchés de l'énergie analyse le travail de cette équipe et montre les différents ressorts de la mobilisation des acteurs ordinaires pour la reconstruction d'une entreprise d'énergie européenne. Cette étude de sociologie empirique, puisant dans l'histoire du service public de l'électricité, propose aux managers, consultants ou chercheurs, des repères pour l'action et la réflexion théorique. Ce livre témoigne d'un dialogue fructueux entre consultant et manager.

Parution de l'ouvrage "Information Science", Fabrice PAPY (ed.), ISTE-Wiley, 336 pages, november 2009.
With regard to the problems identified by many researchers relating to the storage and processing of (semi-)structured digital data, accessibility and sharing, intellectual property, digital documents, information retrieval, information literacy, the relevance of information, information profiles of users, etc. the political projects for the Information Society cause some caution and embarrassment from a scientific point of view. This book gathers 13 contributions from Information Science researchers, and presents some scientific issues from the various domains which are, also, the issues in our present digital era.



Parution de l'ouvrage "Technodocumentation : des machines informationnelles aux bibliothèques numériques", Fabrice PAPY, Hermes-Lavoisier, 258 pages, novembre 2009.
Le traitement documentaire, quelle que soit la nature des informations traitées, laisse une place toujours plus grande aux technologies numériques. Instrument au service des sciences de la documentation et des techniques documentaires, la technodocumentation s'impose désormais comme un relais puissant et incontournable de toute gestion documentaire. Elle met en évidence la nécessité de reconsidérer les documents sous l'angle des contenus numériques, de l'interopérabilité des systèmes d'informations et de la multiplicité des usages. En rendant possible la séparation du fond et de la forme, les TIC finalisent un processus sophistiqué de dématérialisation totale de l'information. La modularité, l'extensibilité et l'ouverture caractérisent les contenus numériques qui alimentent des utilisations induites par la richesse des dispositifs-clients de restitution. Les TIC apportent ainsi aux données numériques une très haute plasticité permettant un façonnage dynamique des contenus en fonction des paramètres techniques de visualisation, de transport et d'usage.

Dossier "Les bibliothèques numériques peuvent-elles être des bibliothèques ?", coordonné par Fabrice PAPY, revue "Communication & Langages", Vol. 2009, n° 161, septembre 2009.
Consulter la présentation du dossier (PDF 37 Kb).
Ce dossier rassemble 3 contributions : "Bibliothèques numériques : la nécessaire médiation", F. Papy et C. Leblond, "Pour une conception centrée-utilisateurs des bibliothèques numériques", J. Dinet et "Les portails d'information du CNRS", F. Drouard, S. Petitjean, J. Schöpfel.



Parution de l'ouvrage "Archivage et stockage pérennes : enjeux et réalisations" (Traité des Sciences et Techniques de l'Information, Série "Environnements et services numériques d'information"), Corinne LEBLOND (direction scientifique), Hermes-Lavoisier, 222 pages, octobre 2009.
Face à l'évolution du paysage documentaire et aux diverses formes dans lesquelles se déploie actuellement l'Information scientifique et technique, les enjeux de conservation et d'archivage pérennes sont toujours davantage au centre des préoccupations des acteurs intervenant dans la production et la diffusion de l'information. Cet ouvrage a pour objectif de présenter, sans exclusive ni prétention à l'exhaustivité, des projets de développement mis en œuvre autour de la problématique de la conservation à long terme des supports documentaires numériques. Si les questions techniques se situent au cœur des réflexions proposées, elles ne constituent que la face instrumentale des initiatives et comptes rendus d'expériences présentés visant à accompagner l'évolution des besoins et usages documentaires sur le très long terme et s'appuyant sur une démarche qualité. Le croisement des regards et des analyses sur cet enjeu de l'archivage pérenne permet d'appréhender, à travers la diversité des solutions et dynamiques exposées, le renouvellement des questions et interrogations de ce domaine restant à construire.



Parution d'un nouveau numéro des Cahiers du Numérique (Vol. 5, n°3/2009) "Penser la culture informationnelle" sous la direction de Alexandre Serres (Univ. de Bretagne, URFIST).
Consulter le sommaire



Parution de l'ouvrage "Fractures, mutations, fragmentations : de la diversité des cultures numériques" (Traité des Sciences et Techniques de l'Information), Alain KIYINDOU (direction scientifique), Hermes-Lavoisier, 260 pages, novembre 2009.
Cet ouvrage aborde la question de la fragmentation numérique, c'est-à-dire, du caractère multiforme des disparités voire des différences et le caractère mosaïque des Technologies de l'information et de la communication. Il souligne la diversité des cultures numériques sans les insérer dans un modèle hiérarchique et analyse la manière dont les dispositifs numériques sont déployés, utilisés, appropriés, réinventés. Cette diversité révèle l'importance des acteurs avec leur niveau de culture, mais aussi leurs modes de pensée, leurs croyances, leurs symboles et leurs valeurs. Il ressort nettement des diverses analyses que le développement de l'économie numérique, des produits et des services qui lui sont propres ne correspond pas à l'émergence d'une intelligence collective dont tous les usagers pourraient bénéficier de façon équitable. Alors, fracture, mutation, fragmentation ou cloisonnement numérique ? L'essentiel semble résider dans la prise en compte des diversités pour un rayonnement encore plus majestueux de l'arc-en-ciel numérique.

Colloque JOCAIR'2010 "Acteurs et Objets Communicants. Vers une éducation orientée objets?", Amiens, du 29 juin au 1 juillet 2010. Consulter l'appel à communication
Les recherches en éducation et formation se sont depuis des années intéressées aux activités mettant en jeu des ressources numériques et des interactions instrumentées. Les deux premiers colloques JOCAIR ont montré la fécondité des études multidisciplinaires autour de ces pratiques des technologies en éducation et formation. Par-delà les environnements classiques de transmission de connaissances et de culture, sont apparues diverses pratiques fondées sur la mise en œuvre de logiciels communiquant directement, sans intervention d’acteurs humains (Data portability, échanges sans contact, partage bluetooth, web services, linked data, objets « intelligents »…).

Parution de l'ouvrage "L'image en mouvement : la médiation du regard" (Collection Traitement de l'information"), Carmen Compte (direction scientifique), Hermes-Lavoisier, 344 pages, septembre 2009.
Les travaux français portant sur l'image animée privilégient majoritairement deux approches distinctes : l'analyse esthétique de séquences cinématographiques d'une part et l'étude socio-discursive, pragmatique et communicationnelle par genres incluant les objets télévisuels d'autre part. Dans la lignée des travaux américains menés depuis les années mille neuf cent soixante-dix, cet ouvrage ouvre une troisième voie, celle de la sémiotique cognitive. Au plus près des éléments dynamiques de composition de l'image (la durée des plans, leur valeur, la composition élaborée au montage, les raccords, etc.), il adopte un point de vue informationnel en mettant en lumière le processus contextualisé de fabrication du sens à partir du flux de données visuelles et auditives. Appliquant ces méthodologies au cas particulier du document formatif, il examine notamment le rapport du verbal au visuel et du statique au rythmique dans la composition du message.

Parution d'un nouveau numéro des Cahiers du Numérique (Vol. 5, n°2/2009) "Communication scientifique : les nouveaux enjeux" sous la direction de Joachim Schöpfel (Université Charles de Gaulle - Lille 3).
Consulter le sommaire
La communication scientifique évolue au rythme des nouvelles technologies de l’information et de la communication, du marché de l’information scientifique et des politiques de recherche nationales et internationales. Depuis plus de dix ans, technologies, marché et politiques bouleversent l’évolution de la communication scientifique. Revues électroniques et e-books font partie du quotidien des chercheurs, l’accès aux ressources numériques s’organise à travers les portails des différents organismes et établissements, et Internet impacte d’une manière significative les circuits de dissémination et de circulation de la littérature grise. Favorisés par la technologie, poussés par les besoins d’investissement, attirés par un marché en forte expansion avec des gains considérables, de véritables empires d’édition scientifique se sont formés par le jeu des fusions et rachats avec le risque de freiner l’innovation et la diffusion des savoirs et de maintenir des prix (trop) élevés. Mais la communication scientifique est également tributaire des politiques : modes de pilotage, de financement et d’évaluation, choix des domaines prioritaires, modification des structures et fonctionnement des organismes, investissement dans la production, acquisition et diffusion de l’information et des résultats de la recherche, tout cela a un impact direct et immédiat sur les modes de communication scientifique.
Les articles de Communication scientifique font le point sur plusieurs aspects de cette diffusion dans l’environnement numérique : le web 2.0, les revues en accès libre, l’écriture, la culture informationnelle, l’analyse des usages, l’évaluation, le marché de l’édition STM.


Parution de l'ouvrage " La communication éducative et les TIC : épistémologie et pratiques" (Traité des Sciences et Techniques de l'Information, Série "Environnements et services numériques d'information"), Mohamed SIDIR (direction scientifique), Hermes-Lavoisier, 406 pages, avril 2009.
La diffusion croissante d'outils de communication en réseau, de type synchrone et asynchrone s'accompagne de l'émergence de nouvelles pratiques sociales et pose une série de questions de recherche insistantes liées, notamment du fait du renouvellement incessant des technologies et de la grande variabilité des contextes dans lesquels elles se déploient. Ces questions s'inscrivent dans un large spectre donnant lieu, en France et à l'étranger, à un flux d'études conduites par des chercheurs intéressés par les pratiques et les usages des technologies d'information et de communication en éducation et formation. Le présent ouvrage se situe au carrefour de plusieurs disciplines et cherche à comprendre comment la communication instrumentée par les TIC se déploie dans certaines phases de formations ainsi que dans certaines activités d'échange d'informations ou d'élaboration de connaissances. Il a pour objectif de présenter, à l'intention d'un public relativement large, une sélection de travaux récents menés par des chercheurs spécialistes des questions de la médiatisation par les TIC de la communication éducative.


Parution d'un nouveau numéro des Cahiers du Numérique (Vol. 5, n°1/2009) "Fracture numérique et Justice Sociale" (250 pages) sous la direction d'Alain Kiyindou (Université de Strasbourg).
Consulter le sommaire
Les politiques publiques de réduction de la « fracture numérique » visent à ce que les femmes et les hommes, quels que soient leur statut ou leur lieu d’habitation, puissent avoir les mêmes chances de tirer profit des opportunités offertes par les technologies de l’information et de la communication. Mais, en l’absence des dispositions et des mesures particulières, il est facile de constater la persistance des inégalités « sexospécifiques » ou « tribales » observées dans les autres domaines ainsi que dans des processus d’introduction d’innovations. La question est éminemment éthique, dans la mesure où il s’agit d’éviter d’accroître les écarts et de ce fait de limiter les injustices.Aborder la question en termes de rapport entre « fracture numérique » et justice sociale, c’est prendre le parti d’envisager la technologie dans une perspective humaine. L’objectif est ici de mettre en débat la notion de « fracture numérique », de questionner les enjeux techniques, politiques, économiques, sociaux et culturels liés. Elle renvoie à une justice sociale basée sur la mise en oeuvre de réelles solidarités entre les femmes et les hommes, les jeunes et les moins jeunes, les pauvres et les nantis, les analphabètes et les autres.

Journée d'étude du 25 mars 2009 (9h-17h) : "L’évolution des usages et des pratiques documentaires du lycée à l’université : besoins, attentes et représentations », organisée par le Serice Commun de l'Université d'Artois. Les présentations des interventions sont en ligne sur le portail documentaire de l'Université d'Artois
Dans le contexte d’évolution permanente des modalités de l’offre documentaire (tant en termes de collections que de services), l’analyse des pratiques et usages effectifs ainsi que des nouvelles habiletés nécessaires à la maîtrise de l’activité de recherche d’information constitue un enjeu essentiel pour l’ensemble des acteurs qui participent à la transition documentaire du Lycée à l’université et souhaitent accompagner chacun dans son parcours de réussite. Quels types de formations faut-il mettre en place en vue de l’appropriation des outils structurants ? Quelle est l’évolution des pratiques de lectures ? De quoi nos lycéens ou nos étudiants ont-ils besoin pour réussir leur parcours de formation ? Quelle place faut-il faire à la formation documentaire dans les programmes et les cursus disciplinaires ? Faut-il parler de « didactique documentaire » ou faut-il concevoir de nouveaux « référentiels documentaires » ?
Programme, conférenciers et inscription (Renseignements : 03 21 60 37 82 ou 03 21 60 37 08) : http://portail.bu.univ-artois.fr

Parution de l'ouvrage " La publication scientifique : analyses et perspectives" (Traité des Sciences et Techniques de l'Information, Série "Environnements et services numériques d'information"), Joachim Schöpfel (direction scientifique), Hermes-Lavoisier, 366 pages, novembre 2008.
La liberté de recherche se matérialise dans la communication scientifique. Toutes les générations des chercheurs ont créé et se sont appropriées leurs moyens de communications. L'impact conjugué des nouvelles technologies et de l'économie du marché a modifié en profondeur le rapport entre activité scientifique et outils de communication. Une vingtaine d'auteurs de sept pays - éditeurs, chercheurs, professionnels, commerciaux et industriels - apportent leur point de vue, analyse et expérience sur différents aspects liés aux publications scientifiques : L'histoire de l'édition et le rôle des éditeurs scientifiques, le marché de l'information scientifique et le mouvement du open access , le rôle éditorial des bibliothèques universitaires, le transfert des savoir et le cas de Wikipédia, la négociation avec les éditeurs, le rôle des agences d'abonnements vis-à-vis des éditeurs, l'externalisation de la production éditoriale, la fonction de l'évaluation, les bonnes pratiques, le modèle économique de l'édition scientifique.

Depuis juillet 2008, Fabrice Papy prend les fonctions de rédacteur en chef de la revue "Les Cahiers du Numérique". Un nouveau comité éditorial, international, a été créé. Il est composé de Marianne Backes (CVCE, Luxembourg), Gil-François Euvrard ( Université Technologique de Troyes), Catherine Guastavino (Université McGill, Canada), Françoise D'Hautcourt (ULB, Belgique), Bruno Hénocque (Université du Havre), Michèle Hudon (Université de Montréal, Canada), Corinne Leblond (Université d'Artois), Yannick Maignien (ADONIS, CNRS), Widad Mustapha El Hadi (Université de Lille 3), Luc Quoniam (Université du Sud Toulon Var), Mohamed Sidir (Université de Picardie).
La revue proposera 4 numéros thématiques par an autour de problématiques relant du domaine des Sciences de l'Information. Un coordonnateur assurera la direction de chaque numéro qui fera systématiquement l'objet d'un appel à communications.

Parution de l'ouvrage "Problématiques émergentes dans les Sciences de l'Information" (Traité des Sciences et Techniques de l'Information, Série "Environnements et services numériques d'information"), Fabrice Papy (direction scientifique), Hermes-Lavoisier, 350 pages, août 2008.
Malgré le discours politique et économique rôdé, qui accompagne la profusion techno-informationnelle d'où émerge la Société de l'Information, des situations inédites apparaissent, des interrogations se font jour, des complexités se révèlent, tant au niveau des individus censés maintenir un niveau d'activité satisfaisant dans cette société en mutation, qu'à celui de la macro-structure sociétale qui doit (re)trouver une nouvelle stabilité. Au regard des problématiques identifiées par de nombreux chercheurs, relatives à l'archivage de données numériques structurées ou non, l'accessibilité et le partage, la propriété intellectuelle, le document numérique, la Recherche d'Information, les modalités d'interaction avec les systèmes techniques, les compétences numériques et informationnelles, la qualification et la pertinence de l'information, les profils informationnels, etc., les planifications politiques de la Sociétés de l'Information ne peuvent que susciter circonspection voire embarras d'un point de vue scientifique. Cet ouvrage collectif, qui rassemble treize chapitres originaux de chercheurs en Sciences de l'Information et de la Communication, témoigne du caractère sensible de quelques problématiques scientifiques, présentées dans ce volume, qui sont pour certaines d'entre elles, anciennes, et pour d'autres, plus récemment formulées, et que la nouvelle ère numérique a mis en lumière.

Parution de l'ouvrage " Usages, usagers et compétences informationnelles au 21e siècle" (Traité des Sciences et Techniques de l'Information, série Usages et compétences"), Jérôme Dinet (direction scientifique), Hermes-Lavoisier, 312 pages, septembre 2008.
Il existe un grand nombre d'ouvrages qui font des états des lieux des connaissances que nous possédons quant à la recherche d'information d'un point de vue informatique par exemple. Plus rares sont les ouvrages tels que celui-ci qui propose cet état des lieux sous l'angle de l'usager, de ses usages et des compétences informationnelles qu'il nous faut développer si l'on veut pouvoir continuer à apprendre, à s'intégrer socialement et à résoudre des problèmes de la vie quotidienne. Les experts des différentes disciplines liées aux sciences humaines représentées dans cet ouvrage (sciences de l'information et de la communication, psychologie cognitive, psychologie sociale, ergonomie, sciences de l'éducation, etc.) ont cherché à atteindre cet objectif. Ils proposent surtout une projection et une anticipation des usages.

Parution en avril 2008, du numéro "Usages et numérique", Fabrice Papy (direction scientifique), revue Document numérique, Vol. 10 N° 3-4 juillet-décembre 2007.
La pénétration du numérique dans les activités humaines est chaque jour plus grande car elle s’accompagne d’un discours partisan et actif du monde industriel et des politiques publiques. A l’ère du numérique, la transformation de nos sociétés en sociétés de l’information et des connaissances, la virtualisation de l’économie en économie numérique, les programmes de dématéralisation des administrations gouvernementales, la mutation du monde éducatif, etc. sonnent comme d’impératifs ordres de marche dirigés vers les personnes physiques et morales, acteurs micro et macroscopiques de nos sociétés en mutation. Indéniablement, les technologies du numérique sont à l’origine de bouleversements d’une rare intensité dans les sphères professionnelles, personnelles, sociales et culturelles. La publication en ligne, les messageries synchrones et asynchrones, le peer-to-peer, la transmission de photos et de vidéos via la téléphonie, les blogs, etc. sont autant de contextes technologiques complexes où des usages inédits émergent, surprenant les concepteurs des dispositifs et exigeant de la société des recadrages juridiques de plus en plus fréquents. Les facteurs qui concourent à l’adoption et à l’usage par un large public des technologies du numérique étant multiples, « Usages et Numérique » a choisi d’examiner les situations d’adéquation, de détournement et d’adaptation de sujets en prise - individuellement ou au sein de processus collectifs - avec les dispositifs techniques numériques.    Consulter l'éditorial du numéro

La journée d'étude organisée par le Service Commun de Documentation de l'Université d'Artois et "Document numérique & Usages", s'est déroulée à Arras le 22 mai 2008 et a porté sur le thème "La bibliothèque à l'heure du Web 2.0 : amélioration significative du service aux usagers ?"
Conférenciers : G. Vidal (LabSic/Univ. Paris 13), C. Vanoirbeek (EPFL), V. Delannay (Univ. Libre de Bruxelles), M. Consalvi, G. Sillaume (Centre Virtuel de la Connaissance sur l'Europe), C. Faure (UNR Nord-Pas de Calais), C. Leblond (Univ. Artois/DnU), F. Papy (Univ. Paris/DnU).
Les présentations des conférenciers sont disponibles sur le site de la bibliothèque numérique de l'ENSSIB - http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/.


Parution de l'ouvrage "Digital Libraries", Fabrice Papy (direction scientifique), ISTE/Wiley, 300 pages, avril 2008, ISBN : 978-1-84821-0424.
Cet ouvrage de 300 pages reprend certaines contributions des ouvrages parus en français chez Hermes-Lavoisier en février 2005 ("Bibliothèques Numériques") et septembre 2007 ("Usages et Pratiques dans les bibliothèques numériques"), augmenté de contributions inédites.
This title brings together a wide range of perspectives on the rapidly developing field of digital libraries, covering both the opportunities and challenges that this innovation provides for users and providers. Several chapters provide case studies of user and provider experiences of digital libraries, providing the reader with real-life scenarios interested in this exciting and higly significant area wil find this book a valuable resource.


Parution de l'ouvrage "Usages et pratiques dans les bibliothèques numériques", Fabrice Papy (direction scientifique), Hermes-Lavoisier, Traités "IC2", série "Management et Gestion des STIC", 380 pages, septembre 2007, ISBN : 978-2-7462-1655-6.
Cet ouvrage rassemble en 17 chapitres rédigés par 21 auteurs des contributions de natures différentes autour de problématiques liées aux usages et aux pratiques dans les bibliothèques numériques. Chercheurs en psychologie, en ergonomie, en sciences de l'information et en informatique, professionnels de l'information et responsables de services institutionnels se trouvent associés pour communiquer, et finalement partager, leurs analyses à différents degrés et sous différents angles, des usages planifiés, espérés, pressentis, constatés, originaux ou en genèse de ces dispositifs techno-documentaires qui construisent la Société de l'Information émergente.

Les présentations de la journée d'étude du 24 mai 2007, "La Veille sur l'Internet du libre accès : entre objet scientifique réflexif et management stratégique de l'information économique" sont en ligne au format PDF...suivez le lien !


Valorisation de la recherche.

Une passerelle documentaire pour les universités publiques de la région Nord-Pas de Calais.
Depuis le 1er septembre 2011, le site Web du Pôle de Recherche de l'Enseignement Supérieur Université Lille Nord de France propose aux usagers un Visual Catalog permettant d'interroger simultanément les catalogues des bibliothèques des universités d'Artois, du Littoral, de Lille 1, de Lille 2, de Lille 3 et de Valenciennes. http://visualcatalog.pres-ulnf.fr



Fruit de plusieurs années de recherche universitaire en Sciences de l'Information, expérimenté auprès des usagers de l'Université Paris 8 et de l'Université d'Artois, le "Visual...Catalog" a été adapté, expérimentalement aux données bibliographiques du logiciel BCDI (format XML mémonotices), développé par le CRDP de Poitou-Charentes. En collaboration étroite avec l'Université d'Artois et le Service Commun de Documentation, ce sont huit lycées de la région Nord-Pas de Calais (Lycée Pasteur, Lycée Gambetta, Lycée Rimbaud, lycée Lalo, Queneau, Châtelet, Mollet et Moulin) qui participent à une expérimentation de continuité "Lycée/Université" sur les questions documentaires.

Une présentation plus précise est disponible sur le site institutionnel des professeurs documentalistes de l'Académie de Lille, "Liaison Lycée-Université : « Visual-CDI »." (Mutualisation des pratiques & Expériences), article de M. Christian Willhelm, Inspecteur Pédagogique Régional Etablissements et Vie Scolaire, (mis en ligne le 18 février 2010).
Le portail des "Visual...Catalog" pour les CDI est accessible à l'adresse : http://visualcdi.univ-artois.fr/

Accès direct à chaque VisualCDI:

 
http://visualcdi.univ-artois.fr/rimbaud/ (Lycée Rimbaud de Sin-Le-Noble)
95 975 notices, 5 096 cotes Dewey et 345 518 descripteurs RAMEAU et MotBis
http://visualcdi.univ-artois.fr/gambetta/ (Lycée Gambetta d'Arras)
85 506 notices, 5 789 cotes Dewey et 265 038 descripteurs RAMEAU et MotBis
http://visualcdi.univ-artois.fr/pasteur/ (Lycée Pasteur d'Hénin-Beaumont)
53 158 notices, 3 772 cotes Dewey et 149 735 descripteurs RAMEAU et MotBis
http://visualcdi.univ-artois.fr/lalo/ (Lycée Lalo de Lille)
25 006 notices, 2 974 cotes Dewey et 74 487 descripteurs RAMEAU et MotBis
http://visualcdi.univ-artois.fr/moulin/ (Lycée Moulin de Roubaix)
95 924 notices, 4 610 cotes Dewey et 207 310 descripteurs RAMEAU et MotBis
http://visualcdi.univ-artois.fr/queneau/ (lycée Queneau de Villeneuve d'Ascq)
132 747 notices, 4 575 cotes Dewey et 424 656 descripteurs RAMEAU et MotBis
http://visualcdi.univ-artois.fr/mollet/(Lycée Mollet d'Arras)
94 455 notices, 4 559 cotes Dewey, 369 599 descripteurs RAMEAU et MotBis
http://visualcdi.univ-artois.fr/chatelet/ (Lycée Châtelet de Saint-Pol sur Ternoise)


Dans le cadre d’une convention de recherches liant la société Lavoisier au laboratoire «Document numérique & Usages», le «Visual...Catalog» a été adapté pour le fonds bibliographique de la société Lavoisier (1,4 million de livres, 60 000 revues, 3 000 eBooks et 1 500 bases de données) offrant au catalogue de Lavoisier les possibilités d'interrogation et d'exploration. La Classification Décimale Dewey et les descripteurs RAMEAU apportent aux données bibliographiques des modalités de recherche inédites.
Le dispositif mis en ligne depuis le 5 septembre 2008 est accessible à l'adresse : http://visualcatalog.lavoisier.fr

ou à partir du site Librairie de Lavoisier à l'adresse http://www.lavoisier.fr/fr/livres/ (rubrique "Services Client")

"L’expérience du Visual Catalog : comment mettre les usagers au coeur du dispositif de médiation documentaire", Corinne Leblond, directrice du SCD de l’Université d’Artois. Journée d'étude Mediadix du 26 juin 2009 : "Catalogues en devenir : nouveaux usages, nouveaux outils ?". en savoir plus

Depuis le 21 mars 2008, la BU de Lens propose, via le Visual...Catalog, la localisation virtuelle des ouvrages en libre accès de la salle des monographies.
Grâce à l'accompagnement du personnel du SCD de l'Université d'Artois qui a pris en charge la numérisation des plans, la BU de Lens, pôle scientifique de l'Université, devient le deuxième site, après Arras, à proposer la localisation virtuelle d'environ 15 000 ouvrages à travers le Visual...Catalog.Cette récente implantantion permet de démarrer une nouvelle étude sur les usages des systèmes de recherches d'informations et de prolonger les recherches engagées sur la médiation sociale instrumentée.

Visual...Catalog : localisation virtuelle dans les salles de la BU d'Arras.
Depuis le 4 septembre 2007, le Visual...Catalog implanté au sein du SCD de l'Université d'Artois propose aux usagers deux nouvelles fonctionnalités : d'une part la recherche dans les 16 000 libellés de la classification Dewey et d'autre part la "déambulation" virtuelle dans les rayonnages des deux salles de la BU d'ARRAS, dont les plans ont été vectorisés par le personnel du SCD. Le "Visual...Catalog" propose désormais une interface compléte qui permet aux usagers de (re)découvrir par des approches complémentaires les collections mises à leur disposition. L'interface de consultation/recherche du Visual...Catalog est accessible via le portail documentaire du SCD ou directement à l'adresse suivante : 
    http://visualcatalog.univ-artois.fr
Le Visual...Catalog de l'université Paris 8 demeure accesssible à l'adresse :
    http://visualcatalog.univ-paris8.fr

Quelques liens où il est question des Visual...Catalog :
- Marc Maisonneuve (Tosca Consultants) « Le catalogue de la bibliothèque à l'heure du Web 2.0 : étude des opacs de nouvelle génération », ADBS, Collection : Sciences et techniques de l'information, 2008, 306 page(s), http://www.adbs.fr/(introduction et sommaires disponibles au format PDF
Dans cet ouvrage, Le "Visual...Catalog" est présenté en tant qu'OPAC de nouvelle génération au même titre que 11 solutions disponibles sur le marché français, qui renouvellent profondément la relation que les bibliothèques entretiennent avec leurs usagers.
- Maisonneuve, Marc ; Touitou, Cécile, « Une nouvelle famille d’Opac : Navigation à facettes et nuages de mots », BBF, 2007, n° 6, p. 12-19, http://bbf.enssib.fr/
- Promenades au pays de la bibliothèque 2.0, Arabesques n°48, Oct. Nov. déc 2007, page 15, http://www.abes.fr
- Un outil : le Visual Catalog « Nous voulons élargir le public de notre bibliothèque numérique », http://www.campusenligne.com
- Documentation de l’université d’Artois : Le Visual Catalog, http://www.echo62.com
- L. Herzhaft, C. Cassafières, La bibliothèque entre physique et virtuel : Objet complexe de sens et objet d’usages complexes, http://bbf.enssib.fr/
- Catalogues en ligne incluant des fonctionnalités issues du web 2.0. (Interfaces visuelles des OPAC 2.0, http://biblio.wikia.com/
- Services web 2.0 dans les bibliothèques : vers des bibliothèques 2.0? (Interfaces visuelles des OPAC 2.0, http://www.bibliobsession.net/
- Deuxième journée nationale IANTE 2008, http://documentaliste.ac-rouen.fr/
- Optimiser l’accès à l’information : Une opportunité pour les langages documentaires ?Kattnig, C./i>, http://enssibbbf.enssib.fr/
- Urfist Info, http://urfistinfo.blogs.com/
- Educnet (Minstère de l'Education Nationale), http://www2.educnet.education.fr/
- http://www.club2e.org/journees/fulbi20051212/fulbi_2005.htm
- http://www.catherine-cyrot.net/IUP/ListeTravaux/Travaux.htm
- http://liber-libri.blogspot.com/2007/09/cordelette-noeuds.html
- http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/documentation/index.html

Quelques articles en texte intégral sur les problématiques d'usages liées aux expérimentation "Visual...Catalog" :
- Papy, F., (2007), "Organisation intellectuelle et architecture des bibliothèques", Congrès de l’ABF. "Les Publics", Nantes 8-11 juin 2007
- Papy, F., (2006), "L’espace physique de la bibliothèque contribue-t-il à en appréhender le sens global?", 37e congrès annuel de la CBPQ, "Les nouveaux espaces"
- Papy, F., Chauvin, S., (2006), "Une proposition pour améliorer la performance de l'usager au sein du système d'information global de la bibliothèque", 10ème conférence ERGO'IA, Bidart/Biarritz
- Chauvin, S., Papy, F., (2005), "Peut-on déranger le bibliothécaire à la banque d'accueil ? ou comment rapprocher la communauté des usagers de celle des professionnels de la bibliothèque : l’expérience Visual...Catalog", Conf. ACSI/CAIS, Canada
- Papy, F., (2005), "Au-delà de la transfiguration du catalogue : Le Visual...Catalog", BBF, 2005, n° 4, p. 5-12




 
  Groupe de Recherche "Document numérique & Usages",
  Université de Lorraine

Notre groupe de recherches est partenaire scientifique de l'Equipe Sémiotique, Communication et Nouvelles Technologies de l'Information (ESCoM) de la Fondation de la Maison des Sciences de l'Homme de Paris (FMSH).

Les axes de recherche de "Document numérique & Usages" sont donnés ici indicativement. Ils correspondent aux approches de recherches que chacun des membres développe spécifiquement et qui trouve un développement constructif et enrichissant par une collaboration effective dans les projets et les publications au sein de notre groupe :

  • Approche cognitive de la lecture audiovisuelle et des espaces de ressources (H. Cahuzac)
  • Dimension socio-identitaire des médias audiovisuels (H. Cahuzac, F. Pasquier, P. Stockinger)
  • Régulation et Internet, Droit d'auteurs dans la société de l'information (Contenus en ligne), usages des TIC et règles juridiques (P. Amblard)
  • Visualisation graphique d'information et de métadonnées (J. Cuvillier, F. Papy, V. Godard, H. Cahuzac)
  • Sémiotique de l'information et des médias, E-sémiotique (P. Stockinger)
  • Indexation et gestion automatisée de ressources en ligne (J. Cuvillier, F. Papy, J. Schöpfel)
  • Document libre et partage des savoirs (J. Cuvillier, P. Amblard, P. Stockinger)
  • Usages des bibliothèques numériques et hybrides (F. Papy, J. Cuvillier, P. Amblard, C. Leblond)
  • Hypertexte et document numérique évolutif (F. Papy, J. Cuvillier)
  • Analyse des données environnementales spatialisées (V. Godard)
  • Cartographie automatique (géographie) (V. Godard)
  • Edition électronique et bibliothèque numérique (J. Schöpfel)
  • Evolution des supports multimédias et vidéo et utilisations en situation de formation (F. Pasquier, M. Sidir, H. Cahuzac)
  • Ecriture en réseau (S. Pène)
  • Travail collaboratif/Coopératif au sein d'environnements numériques (S. Pène, M. Sidir, F. Pasquier)
  • Médiation par les TIC de la communication éducative (S. Pène, M. Sidir, F. Pasquier)
  • Communautés virtuelles, réseaux sociaux, Communautés de pratique (S. Pène, M. Sidir)
  • Utilisabilité, usages et développement des usages des dispositifs numériques ( F. Papy, P. Stockinger )

Les Technologies de l'Information et de la Communication et principalement celles qui ont subi l'influence manifeste du W3C en matière de "normalisation" de formats de documents électroniques ont engendré une onde qui a bouleversé les frontières du document désormais définitivement numérique avant d'adopter d'autres matérialisations.

Sans éloigner cette situation des évolutions majeures de l'informatique et des télécommunications, il n'est, bien sûr, pas question de nier les forces politiques et économiques qui ont largement contribué à leur déploiement massif et mondial. Mais quelles qu'en soient ses origines et ses forces sous-jacentes, la réalité des TIC est aujourd'hui difficilement réductible.

En la matière, le document numérique parce qu'il se trouve au coeur des plus récentes actions de recherches, de colloques et de conférences, qu'il implique autant les courants relevant des sciences et des techniques que celui des sciences sociales et humaines ou du droit, déplace le regard trop technocentré des premiers temps sur cet objet subitement ardu à définir vers des lieux où la dimension technologique cède enfin le pas à des questions d'usages et d'appropriation.
Le document numérique engendre des problématiques inédites en matière de communication inter-personnelles et/ou inter-communautaires à l'occasion de situations de collaboration, de coopération, de partage, de production et de diffusion de savoirs et de connaissances.

Ces problématiques inédites ne réduisent pas à portion congrue les questions de la conservation, du stockage, de la description ou de la recherche du document numérique qui, parce qu'il se révèle hétérogène, évolutif, personnalisable, multi et/ou plurimodal, interactif, hybride, polymorphique à l'infini, instable mais néanmoins normalisé, exige de reconsidérer avec une plus grande insistance ces questions.

La pression constante qu'exercent sur le document numérique les incessantes mutations technologiques contribue, comme par un phénomène devenu habituel et presque légitime, à exercer une pression symétrique sur les usages, les contextes et les conditions d'usage des documents, adressant dans le même temps à tous les acteurs impliqués dans sa production ou sous utilisation à une forme d'injonction de l'appropriation immédiate et opérationnelle.
Le discours technologique, au moyen du leitmotiv qui tend à diffuser le fait qu'une "bonne technologie génère des usages" conduit à réduire le document à une seule expression technique adaptable et adaptée à toutes les formes d'usages imaginables.

L'enseignement en présence et à distance, la mutualisation, la propriété intellectuelle, le travail collaboratif et/ou coopératif, le knowledge management, l'intelligence collective, la recherche d'informations, la personnalisation déterminée par les profils informationnels et cognitifs de l'usager/lecteur/utilisateur, etc. sont autant de circonstances qui exigent une analyse du document numérique en rapport direct avec leurs conditions d'usage.

Construire, déconstruire, reconstruire semble être le nouveau credo de conception des documents qui, parce qu'ils s'appuient sur des formats garants d'une interopérabilité idéale, sont à la base d'un nouvel ordre numérique vers lequel les organisations humaines ne peuvent que tendre.

Or, l'imaginaire qui anime tous les zélateurs des technologies du (document) numérique et des Sciences et Techniques de l'Information et de la Communication en général, de l'ingénieur au politique, ne convoque que trop rarement les réalités sociales, cognitives et culturelles inhérentes aux usages des documents. Les phases d'expérimentation qui déterminent (trop) rapidement l'industrialisation ou le déploiement des technologies afférentes au document numérique, répondent davantage à des impératifs économiques et stratégiques qui éclipsent les rapports de l'humain à la connaissance.

En passant au-dessus de l'incessante déferlante technologique, on ne peut que constater que les TIC liées au document numérique ajoutent davantage de complexité quant aux conditions d'usage du document (recherche, sélection, partage, agrégation, actualisation, mutualisation, ...), à la définition des profils d'utilisateurs-usagers, aux impératifs d'acquisition, de conservation, de restitution et de consultation des contenus, etc.

Ces différentes problématiques, loin d'être exhaustives, constituent le ciment du groupe de recherches "Document numérique et Usages", résolument pluridisciplinaire, tentant l'interdisciplinarité pour permettre comme l'exprime Yves Jeanneret "la construction d'un espace critique, un espace commun qui se construit lorsque la défense de positions identitaires devient inutile".

En s'appuyant sur les travaux, expériences, expertises, réalisations, et contributions de ses membres (chercheurs majoritairement en Sciences de l'Information et de la Communication mais également en Sciences du Langage et en Sciences de l'Education, dont les problématiques de recherche se rapprochent fortement de celles des SIC), notre groupe de recherches se propose de joindre sa voix et ses forces aux travaux conséquents amorcés aujourd'hui en sciences humaines sur la question du document numérique.

Fabrice Papy,
Responsable de "Document numérique & Usages"
Saint-Denis, le 4 septembre 2007

Membres permanents ou associés (enseignants-chercheurs, ingénieurs, doctorants) :

Philippe Amblard, Docteur en Droit Privé, ENS / Diffusion des Savoirs, philippe.amblard{at}ens.fr

Hubert Cahuzac, , MCF en Sciences de l'Information et de la Communication, Imagines (Images, histoire et sociétés)-EA 2959, Université Montaigne-Bordeaux3, cahuzac{at}u-bordeaux3.fr

Emmanuelle Chevry Pebayle, MCF Sciences de l'Information et de la Communication, Université de Strasbourg, chevry{at}unistra.fr

Jacques Cuvillier, MCF Génie informatique, automatique et traitement du signal, Université de Nantes, jacques.cuvillier{at}univ-nantes.fr

Vincent Godard, MCF Géographie, Université Paris 8, vincent.godard{at}univ-paris8.fr

Antoine Henry, Doctorant, Université Aix-Marseille, IRSIC, antoine.henry{at}univ-amu.fr

Corinne Leblond, Conservateur d'Etat de bibliothèque, Directrice du SCD de l'Université d'Artois, corinne.leblond{at}univ-artois.fr

Fabrice Papy, (responsable), Professeur des Universités en Sciences de l'Information et de la Communication, Université de Lorraine, fabrice.papy{at}univ-lorraine.fr

Florent Pasquier, MCF Sciences de l'Education, IUFM de Paris, florent.pasquier{at}paris.iufm.fr

Sophie Pène, Professeur en Sciences de l'Information et de la Communication, Université Paris 5, sophie.pene{at}univ-paris5.fr

Edwige Pierot, Doctorante, Université Aix-Marseille, IRSIC, edwige.pierot{at}univ-amu.fr

Renaud Riou, Ingénieur d'étude,Université Paris 8, renaud.riou{at}univ-paris8.fr

Dominique Sansonetti, Directeur associé, Linescort, sansonetti{at}linescort.fr


Joachim Schöpfel, MCF en Sciences de l'Information et de la Communication, Université Lille 3, Joachim.schopfel{at}univ-lille3.fr


Mohamed Sidir, Professeur des Universités en Sciences de l'Information et de la Communication, Université de Picardie Jules Vernes, sidir{at}u-picardie.fr


Peter Stockinger, Professeur des Universités en Sciences du Langage, INALCO / FMSH, stockinger{at}msh-paris.fr



 

 
Document numérique et Usages

Pr. Fabrice Papy

Université de Lorraine
2 ter boulevard Charlemagne - CS 55227
54052 Nancy Cedex
Tél: 03.54.50.38.80